Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Citroën fait le debriefing de son Monte-Carlo

"Rien n’a vraiment fonctionné comme prévu sur cette course"


24 janvier 2017 - 16h02, par Olivier Ferret 

Depuis sa création en 1911, le Rallye Monte-Carlo n’a cessé d’entretenir sa légende. Avec ses drames, ses exploits et ses rebondissements incessants, l’édition 2017 restera elle aussi dans les mémoires. Pour autant, l’équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT se tournera vite vers le futur après des résultats en deçà de ses espérances.

LE FILM DE LA COURSE

Fièrement alignées devant le Casino de Monaco, les nouvelles World Rally Cars s’élançaient jeudi soir pour une première étape vers Gap. Après l’annulation de la première spéciale, la course commençait réellement. Et elle débutait plutôt mal pour Stéphane Lefebvre. Arrivé un peu trop fort sur un freinage, le pilote de la Citroën C3 WRC jouait la sécurité en tirant tout droit. Cette petite erreur était lourde de conséquences : enlisé dans la neige, le Français grillait son embrayage en tentant de repartir.

Dès lors, les espoirs de l’équipe Citroën Total Abu Dhabi reposaient sur les épaules de Kris Meeke. Vendredi matin, le Britannique partait à l’attaque. Dans des conditions d’enneigement extrêmes, il s’emparait de la deuxième place à l’issue de l’ES3. Mais dans la spéciale suivante, il était piégé par une plaque de glace. Sa C3 WRC touchait à l’arrière et il devait s’arrêter, suspension cassée.

Il était dit que ce rallye ne serait pas celui de Kris. Reparti en Rally2 le samedi, il perdait encore une vingtaine de minutes à cause d’un problème d’allumage dans l’ES10. Et en fin de journée, c’est un banal accident de la circulation qui mettait fin à sa course ! Percuté par une autre voiture sur le parcours de liaison vers Monaco, Kris était contraint à l’abandon en raison des dégâts occasionnés...

« Rien n’a vraiment fonctionné comme prévu sur cette course », reconnaissait alors Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Pourtant, nous pensions être en mesure de faire un bon week-end après des essais satisfaisants pour les pilotes et pour l’équipe. Dès le début de la course, Stéphane et Kris ont commis des erreurs et nous ne pouvions plus envisager de résultat significatif à l’arrivée. Nous avons également éprouvé certaines difficultés à trouver les bons réglages pour ces conditions si particulières, jamais rencontrées en essais. La C3 WRC n’en est qu’au début de son exploitation et nous avons encore beaucoup de travail devant nous. »

Malgré ces difficultés, Stéphane Lefebvre ne relâchait pas ses efforts pour progresser. En fonction de l’évolution de l’état des routes, il jonglait avec les quatre types de pneus Michelin disponibles pour accumuler des kilomètres et de l’expérience. De la 64e place à l’issue de la première journée, il remontait rapidement jusqu’au 11e rang !

Dimanche, la quatrième étape se déroulait dans l’arrière-pays niçois, avec deux passages par le mythique Col de Turini. Retrouvant des conditions plus constantes, Stéphane Lefebvre se mettait en évidence, décrochant le premier scratch de la C3 WRC dans l’ES15 avant de terminer deuxième de la Power Stage. Grâce à ces performances, il se hissait jusqu’à la neuvième place du classement général.

« Ça fait vraiment du bien au moral de finir sur une note positive », soufflait-il à son retour sur le port de Monaco. « Réaliser le meilleur temps au Turini est quelque chose de spécial. Mais surtout, cela dévoile une partie du potentiel de la voiture dans des conditions plus ’normales’. »

UNE COURSE PLEINE DE PROMESSES POUR CRAIG BREEN

En attendant l’engagement d’une troisième C3 WRC – prévu pour la première fois au Tour de Corse – un des jeunes pilotes de l’équipe dispose d’une WRC de la génération précédente. Cette fois, c’est Craig Breen qui était engagé sur la « Old Lady », le surnom affectueusement donné à la voiture.

Sur les routes enneigées du Monte-Carlo, l’Irlandais réalisait un véritable exploit en terminant dans le top 5 du classement général. Pendant une bonne partie du rallye, il croisait le fer avec Dani Sordo pour la quatrième place. Mais l’Espagnol prenait le dessus lorsque les conditions s’asséchaient, profitant de la puissance supérieure des machines 2017.

Quoi qu’il en soit, la performance de Craig était saluée par les observateurs attentifs. Jamais réellement à l’aise sur ce terrain lors de ses précédentes participations, il ressentait avoir franchi un cap. De bon augure en vue du Rallye de Suède – qu’il disputera sur une C3 WRC – ou du Monte-Carlo 2018 !

DÉJÀ TOURNÉS VERS LA SUÈDE

« Nous n’oublierons pas ce rallye, car il comporte des enseignements qui nous serons très utiles en 2018 », prévoit Yves Matton. « Mais à court et moyen terme, nous allons mettre ce week-end derrière nous pour aller de l’avant. Nous restons positifs, pour la Suède évidemment, mais aussi pour le Mexique et toutes les manches suivantes. Le Monte-Carlo peut être une course cruelle et nous l’avons expérimenté ce week-end. Notre objectif demeure de remporter des courses à la régulière cette saison. »

Pour parfaire sa préparation en vue du Rallye de Suède (9-12 février), l’équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT effectuera comme prévu une séance d’essais de deux jours en Scandinavie. Ce travail complètera celui effectué au début du mois.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Un podium inattendu pour le retour de Toyota en WRC !
Info suivante : Les premiers enseignements d’une saison qui s’annonce palpitante
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
Photos - WRC 2017 - Rallye Tour de Corse
Photos - WRC 2017 - Rallye du Mexique (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Mexique (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Suède
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC