Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Après ES6 : Le trio de tête en trois secondes !

Débuts de rêve pour Andreas Mikkelsen


6 octobre 2017 - 19h01, par www.wrc.com 

Andreas Mikkelsen vit un véritable conte de fée pour ses débuts chez Hyundai Motorsport. Le Norvégien mène le RallyRACC Catalunya - Rally de España au terme de la première journée.

Pour ses débuts chez le constructeur coréen avec qui il a signé le mois dernier, Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) concluait une passionnante première étape avec 1"4 d’avance sur le leader du championnat, Sébastien Ogier (Ford Fiesta).

Ce vendredi, la lutte était extrêmement disputée en tête. Trois pilotes différents ont occupé la première place lors des six spéciales sur surface mixte cumulant 115,9 km.

Grâce au soleil et aux températures douces, les pistes de terre à l’ouest de Salou s’avéraient favorables à ceux qui s’élançaient parmi les derniers. Les ouvreurs étaient alors pénalisés en devant se contenter du rôle de balayeur pour leurs concurrents.

Le balayage n’était toutefois aussi prononcé que prévu dans la matinée. Ott Tänak (Ford Fiesta) en profitait pour prendre les commandes avant que les pneus durs d’Andreas Mikkelsen ne lui permettent de prendre la tête avec 6/10e d’avance sur son compatriote Mads Østberg (Ford Fiesta) à mi-journée.

Après le passage à l’assistance, Mads Østberg prenait le dessus, mais Andreas Mikkelsen répliquait tout en gérant le retour de Sébastien Ogier malgré un petit pépin dans la dernière spéciale du jour.

« Je suis ravi de la façon dont les choses se déroulent », confiait-il. « C’est une nouvelle voiture et je dois encore m’y habituer. J’étais trop prudent sur les deux premières spéciales, mais j’ai eu de meilleures sensations en changeant les réglages du différentiel. Quelque chose s’est passé avec la suspension en fin de journée, mais nous avons réussi à tenir. »

Cantonné au rôle d’ouvreur, Sébastien Ogier affrontait les pires conditions sur la terre glissante. Le Français se montrait toutefois impérial sur la section asphaltée au cœur de Terra Alta en parvenant à gérer ses pneus pour remonter au deuxième rang.

Troisième à l’issue de la journée, Kris Meeke (Citroën C3) s’offrait deux spéciales pour pointer à trois secondes du leader. Le Britannique aurait pu faire encore mieux s’il n’avait pas perdu de précieuses secondes dans un tête-à-queue.

Premier leader de l’épreuve, Ott Tänak rétrogradait au classement après une crevaison lente. L’Estonien était ensuite en difficulté avec le comportement de sa Ford Fiesta, mais il restait à 3"3 de Kris Meeke tout en conservant 8/10e d’avance sur Mads Østberg.

Frustré par un trou remplissant de poussière l’habitacle de sa Ford Fiesta, le Norvégien explosait lorsque son radiateur se bloquait dans la dernière spéciale. Toujours présent dans les deux premiers, Mads Østberg chutait au cinquième rang.

S’il recherchait d’abord l’adhérence, Dani Sordo (Hyundai i20) progressait au fil de la journée pour finir sixième à 10"8 d’Andreas Mikkelsen. L’Espagnol devançait son équipier Thierry Neuville (Hyundai i20), démoralisé. Les espoirs de titre du Belge prenaient un coup lorsque son pari des pneus tendres s’avérait inadapté aux conditions matinales. L’après-midi, Thierry Neuville s’avouait peu satisfait des réglages lors de la seconde boucle.

Juho Hänninen (Toyota Yaris), Stéphane Lefebvre (Citroën C3) et Esapekka Lappi (Toyota Yaris) complétaient les dix premiers, même si ce dernier lâchait trente secondes en ayant perdu les freins.

Elfyn Evans (Ford Fiesta) manquait de traction avant d’être victime d’une crevaison. La situation était pire pour Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), septième au moment de son abandon provoqué par des problèmes mécaniques avant la dernière spéciale.

Ce soir, les équipes bénéficieront d’une assistance rallongée à une heure et quart afin de basculer les voitures de la configuration ’terre’ à ’asphalte’ en vue des deux dernières étapes.

Samedi, l’itinéraire proposera deux boucles identiques de trois spéciales séparées d’un passage à l’assistance. La journée se conclura avec une spéciale sur le front de mer de Salou. L’étape cumulera 121,86 kilomètres chronométrés.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : ES3 : Mikkelsen, leader surprise
Info suivante : ES7 : Kris Meeke prend la tête en Espagne
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC