Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Accords Concorde : Horner commence à être inquiet pour 2021

Il faudra vite décider

14 mars 2018 - 14h20, par Alexandre Combralier 

En 2021, à l’expiration des actuels Accords Concorde, la F1 devrait prendre un autre tournant dans son histoire. Primes historiques des écuries, règlement aérodynamique, nouveaux moteurs… beaucoup de sujets seront sans doute bouleversés.

Mais alors que l’horloge tourne, Liberty Media n’a fait qu’annoncer un brouillon de projet aux écuries. Irritées par l’idée d’une redistribution plus équitable des revenus, Ferrari et Mercedes ont déjà fait part de leur opposition.

La négociation n’est pas aisée, mais pour tenir les délais imposés par le développement d’un nouveau moteur, les manufacturiers doivent être fixés le plus tôt possible. Les négociations vont donc bon train, en coulisses ou devant les médias, pour influencer le processus de décision. Zak Brown, le directeur de McLaren, a même dit craindre que les acteurs du sport se livrent à un « feu d’artifice en public » de déclarations incendiaires.

Christian Horner, le patron de Red Bull, est d’accord avec son homologue de McLaren. Pour lui, Liberty Media et la FIA devront vite annoncer leurs décisions aux écuries, et ne pas écouter les critiques des opposants – comme bien sûr Ferrari.

« Il y aura un problème si nous dépassons le milieu de l’année. Car alors les manufacturiers diront qu’ils manqueront de temps pour préparer 2021, et il y a beaucoup de postures qui sont prises aujourd’hui sur ce sujet. Il est crucial que Liberty Media et la FIA arrivent avec une position claire au sujet du règlement, particulièrement au sujet du moteur, d’ici le milieu de cette année. »

« Ce projet doit être totalement partagé entre Liberty Media et la FIA. Dès qu’ils seront d’accord, l’opinion des écuries n’importera plus. »

« La FIA et la FOM doivent d’abord être alignées sur leurs positions et ensuite présenter le règlement qu’elles souhaitent pour 2021, pour ce qui concerne les moteurs. Des parties extérieures à la F1 [des nouveaux motoristes ou écuries potentiels, comme Aston Martin] participent à ce processus de décisions et une fois encore, le timing est crucial pour elles si elles veulent décider d’arriver en F1 en 2021. »

A l’opposé des deux autres top teams, Christian Horner a donc choisi son camp : Liberty Media. Ferrari et Mercedes semblent seules à s’opposer véritablement aux projets des Américains, mais il ne s’agit pas d’opposants de seconde zone…


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Vasseur ne promet pas de miracles dès 2018 pour Sauber
Info suivante : Ferrari embauche Laurent Mekies
F1
Photos - GP du Canada 2018 - Course (575 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Avant-course (308 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Samedi (619 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Vendredi (709 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Jeudi (334 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Course (725 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Avant-course (191 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Samedi (759 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Vendredi (284 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Jeudi (974 photos)
F1

F1
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
Vidéo - La Toro Rosso STR13 en piste à Misano
Vidéo - La Williams FW41 entre en piste avec Kubica à Aragon
Vidéo - La McLaren Renault MCL33 en piste à Navarra
Vidéo - Alonso entre en piste avec la McLaren Renault MCL33
F1

F1


Miniboutik











F1
F1

F1
F1

WRC
WRC